« Miroir de Salomé »