2007 : l’Ermitage du Lac-Bouchette célèbre son centenaie

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette, situé au nord du lac Saint-Jean, célèbre en 2007 son 100e anniversaire. En effet, c’est dans le courant de l’année 1907 que l’abbé Elzéar Delamarre, un prêtre visionnaire, ouvrait à Lac-Bouchette, l’Ermitage San-Tonio, domaine favorisant le repos du corps et de l’esprit. Lac-Bouchette est un charmant petit village construit près de deux lacs entourés de forêt, non loin de la route 155. L’abbé Delamarre, alors âgé de 53 ans, vouait une grande dévotion envers saint Antoine de Padoue. 

Le sanctuaire fondé par l’abbé Delamarre n’a jamais cessé de se développer au fil des années. Tant et si bien que l’Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette se classe aujourd’hui en tête des attractions touristiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce lieu de pélerinage confié aux Pères Capucins depuis de nombreuses années, attire plus de 200 000 personnes chaque année du Canada et d’autres pays. Les Capucins sont maintenant aidés par une grande équipe d’employés laïcs. 

Elzéar Delamarre (1854-1925) fait partie des grands bâtisseurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Non seulement ses oeuvres ont-elles subi l’épreuve du temps avec succès, mais ont grandi avec la région. 

En 1905, l’abbé Delamarre a fondé avec l’aide de sept religieuses, la congrégation des Soeurs de Saint-Antoine-de-Padoue. Connue aujourd’hui sous le nom des Antoniennes de Marie, cette communauté de femmes, qui a essaimé dans divers pays, s’est donnée comme première mission d’aider les prêtres du diocèse de Chicoutimi. Avec le temps, les Antoniennes ont également travaillé dans le domaine de l’éducation des jeunes. 

Le Messager de Saint-Antoine est une autre réalisation de l’abbé Elzéar Delamarre. Cette revue mensuelle, qui a vu le jour en 1895, en est à sa 113e année de publication. Le Messager de Saint-Antoine, une revue réputée pour son dynamisme et sa faculté de se renouveler constammetn, est éditée par les Capucins de l’Ermitage du Lac-Bouchette. 

L’abbé Elzéar Delamarre est originaire de Laval, dans le comté de Montmorency. Ses parents s’établirent à Hébertville au Lac-Saint-Jean, quand il était enfant. Studieux et très pieux, Elzéar Delamarre reçut sa formation au Séminaire de Chicoutimi. Il fut ordonné prêtre en 1883. L’abbé Delamarre a d’abord été vicaire dans la paroisse de La Malbaie, Charlevoix.

Envoyé à Rome, l’abbé Delamarre revint avec un doctorat en théologie. Il enseigna alors pendant de nombreuses années au Grand Séminaire de Chicoutimi. L’Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette, situé au nord du lac Saint-Jean, célèbre en 2007 son 100e anniversaire. En effet, c’est dans le courant de l’année 1907 que l’abbé Elzéar Delamarre, un prêtre visionnaire, ouvrait à Lac-Bouchette, l’Ermitage San-Tonio, domaine favorisant le repos du corps et de l’esprit. Lac-Bouchette est un charmant petit village construit près de deux lacs entourés de forêt, non loin de la route 155. L’abbé Delamarre, alors âgé de 53 ans, vouait une grande dévotion envers saint Antoine de Padoue. 

Le sanctuaire fondé par l’abbé Delamarre n’a jamais cessé de se développer au fil des années. Tant et si bien que l’Ermitage Saint-Antoine du Lac-Bouchette se classe aujourd’hui en tête des attractions touristiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce lieu de pélerinage confié aux Pères Capucins depuis de nombreuses années, attire plus de 200 000 personnes chaque année du Canada et d’autres pays. Les Capucins sont maintenant aidés par une grande équipe d’employés laïcs. 

Elzéar Delamarre (1854-1925) fait partie des grands bâtisseurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Non seulement ses oeuvres ont-elles subi l’épreuve du temps avec succès, mais ont grandi avec la région. 

En 1905, l’abbé Delamarre a fondé avec l’aide de sept religieuses, la congrégation des Soeurs de Saint-Antoine-de-Padoue. Connue aujourd’hui sous le nom des Antoniennes de Marie, cette communauté de femmes, qui a essaimé dans divers pays, s’est donnée comme première mission d’aider les prêtres du diocèse de Chicoutimi. Avec le temps, les Antoniennes ont également travaillé dans le domaine de l’éducation des jeunes. 

Le Messager de Saint-Antoine est une autre réalisation de l’abbé Elzéar Delamarre. Cette revue mensuelle, qui a vu le jour en 1895, en est à sa 113e année de publication. Le Messager de Saint-Antoine, une revue réputée pour son dynamisme et sa faculté de se renouveler constammetn, est éditée par les Capucins de l’Ermitage du Lac-Bouchette. 

L’abbé Elzéar Delamarre est originaire de Laval, dans le comté de Montmorency. Ses parents s’établirent à Hébertville au Lac-Saint-Jean, quand il était enfant. Studieux et très pieux, Elzéar Delamarre reçut sa formation au Séminaire de Chicoutimi. Il fut ordonné prêtre en 1883. L’abbé Delamarre a d’abord été vicaire dans la paroisse de La Malbaie, Charlevoix.

Envoyé à Rome, l’abbé Delamarre revint avec un doctorat en théologie. Il enseigna alors pendant de nombreuses années au Grand Séminaire de Chicoutimi. Source : Sources : Soeurs Antoniennes de Marie, Chicoutimi ; Le Messager de Saint-Antoine, Lac-Bouchette (113e année, no 1-janvier 2007)

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...