7 avril 2014 : Journée mondiale de la santé

, par Instantanés

Le 7 avril de chaque année, des centaines d’organisations célèbrent la Journée mondiale de la santé. Établie par l’Organisation mondiale de la santé en 1950, cette journée a pour objet de conscientiser la population à un enjeu de santé. Nous profitons de cette occasion pour mettre en valeur quelques documents d’archives, conservés à BAnQ, en lien avec le thème de la santé.

Le premier document intéressant est le testament olographe de Jeanne Mance, fondatrice de l’Hôtel-Dieu de Montréal, qui a joué un rôle majeur dans le développement des soins de la santé au Québec. Dans son testament, conservé par BAnQ Vieux-Montréal, elle lègue ses biens aux pauvres de l’hôpital et aux Hospitalières. Encore aujourd’hui, son corps repose dans la crypte de la chapelle de l’actuel Hôtel-Dieu de Montréal.

06M_CN601S17D596_02

Testament olographe (16 février 1672) et codicille (27 mai 1673) de Jeanne Mance. BAnQ Vieux-Montréal (CN601,S17,D596).
____________

 06M_CN601S17D596_03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, en consultant le greffe du notaire Lambert-Raphaël Closse (CN601,S92) nous avons découvert ce qui peut s’apparenter à une forme d’assurance-maladie privée à l’époque de la Nouvelle-France. En effet, dans l’un des actes notariés, nous constatons qu’un marché, passé le 30 mars 1655, lie le chirurgien Étienne Bouchard aux habitants de Ville-Marie. On y lit que :
 
« … Ledict Bouchart sest obligé de panser et medicamenter, de toutes sortes de maladyes tant naturelles qu’accidentelles, excepter de la peste, grosse verolle, de la lepre, mal Caduc et la litotomye ou opilation de la pierre jusques a une entière Guerison autant que faire se poura, moyennant La somme de Cent Sols par chacune année, pour chasque personne…  »

 

06M_CN601S92_30Mars1655

Extrait d’un acte du greffe du notaire Lambert-Raphaël Closse, 30 mars 1655. BAnQ Vieux-Montréal (CN601,S92).
____________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre document d’intérêt met en lumière la présence d’une femme dans le domaine de la santé. Le 17 septembre 1715, Madeleine Rapin signe un rapport médical attestant des blessures subies par Pierre Émard lors d’une altercation avec Antoinette Chouart. Il faut se rappeler qu’à cette époque, les femmes étaient théoriquement exclues de l’univers de la médecine. Or, Madeleine Rapin, fille de chirurgien et sage-femme, pratiquait le métier de chirurgienne dans la côte de Lachine !

 

06MTL4S1_19245

Rapport médical de Madeleine Rapin présenté au procès opposant Pierre Émard, plaignant, et Marie-Antoinette Chouart, accusée de voies de fait, 17 septembre 1715. BAnQ Vieux-Montréal (TL4,S1,D1774).
____________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un saut dans le temps nous amène à la deuxième moitié du 20e siècle alors que le système de santé québécois subit de profondes transformations à la suite de la Révolution tranquille. En juillet 1970, une loi sur l’assurance maladie est adoptée offrant ainsi aux Québécois un accès sans frais aux soins de santé. Une photographie provenant du fonds du Ministère des Communications, nous permet d’y voir, en 1971, le ministre Claude Castonguay remettant le premier carnet de santé à une nouvelle maman à l’hôpital Saint-Sacrement à Québec. 

 

03Q_E10S44SS1D71-418PC6

Le ministre Claude Castonguay remettant le premier carnet de santé à l’hôpital Saint-Sacrement, 1971. BAnQ Québec (E10, S44,SS1,D71-418). Photographie : Jules Rochon.
____________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces quelques documents ne sont qu’une infime partie de la richesse que l’on peut retrouver dans les fonds d’archives conservés à BAnQ. 

 

Marie-France Mignault, archiviste, BAnQ Québec avec la collaboration de Paul-André Leclerc, archiviste-coordonnateur, BAnQ Vieux-Montréal et Rénald Lessard, archiviste-coordonnateur, BAnQ Québec

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...