À Montréal, l’École des hautes études commerciales ouvre ses portes

, par Jean Provencher

Le mardi, 4 octobre 1910, place Viger. Vingt-quatre élèves y sont inscrits. Une seule salle est prête à les recevoir. On ouvre, dit-on, car le temps pressait. Le directeur de l’école, A. J. de Bray, déclare : « Il y a urgence pour le commerce et l’industrie de former des hommes [sic] instruits pour diriger scientifiquement et […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/10/0...