À Québec, la pêche à l’éperlan plairait davantage aux enfants

, par Jean Provencher

Du moins, voilà ce que laisse entendre un quotidien de l’endroit. La saison, si impatiemment attendue de l’ouverture de la pêche de l’éperlan, est arrivée. Pour qui passe occasionnellement, ou par nécessité, sur les quais du Palais et de la Basse ville, il y a un assez curieux tableau à contempler. Contrairement à ce qui […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/10/2...