À Québec, une entrée violente dans la nouvelle année

, par Jean Provencher

L’année 1882 s’ouvre d’une manière tout à fait rigoureuse. Il a fait ces deux jours derniers un froid qui nous pinçait jusqu’aux os. Et nous qui ne sommes pas habitués à ces durs traitements ! Il faut voir comme nous grelottons. Aujourd’hui, nous espérions avoir un moment de relâche de ce côté-là ; mais va-t-en voir […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/01/0...