À Saint-Hyacinthe, on croit que la rivière est à la veille de céder

, par Jean Provencher

Tout annonce que notre petite rivière va bientôt briser ses entraves. La glace se détraque, se fond, et les chemins en amont de la ville sont devenus dangereux pour les voitures. Quelques jours de chaud soleil et gare à la débâcle. La Patrie (Montréal), 24 mars 1881. L’illustration est celle des rives englacées de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/03/1...