À ma grande joie, la visite de mon ami René

, par Jean Provencher

Venu avec sa machine française, le Solex, une édition remontant à la fin des années 1960. Cette machine est si silencieuse, que je ne l’ai même pas entendu arriver. Peinard, il a fait dix-huit kilomètres en 44 minutes, dit-il. Par la piste cyclable bien sûr, et non la grande route.

Voir en ligne : https://jeanprovencher.com/2020/10/...