Accession de Clément Godbout à la présidence de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Avec Clément Godbout au poste de président et Henri Massé comme secrétaire général, la nouvelle direction de la FTQ combine 50 années d’expérience syndicale. Ces deux hommes, reconnus pour leur franc parler et leur tempérament fougueux, ont décidé de donner à tous ceux qui n’en peuvent plus d’attendre la prochaine élection une voix pour exprimer leur colère. Déjà bien pourvue avec 450 000 syndiqués dans ses rangs, la FTQ utilisera maintenant cette force pour mobiliser la population contre le gouvernement libéral. « Nous allons faire preuve d’imagination, d’efficacité et d’organisation. Le gouvernement a fini de rire de nous », prévient Massé. Avec Clément Godbout au poste de président et Henri Massé comme secrétaire général, la nouvelle direction de la FTQ combine 50 années d’expérience syndicale. Ces deux hommes, reconnus pour leur franc parler et leur tempérament fougueux, ont décidé de donner à tous ceux qui n’en peuvent plus d’attendre la prochaine élection une voix pour exprimer leur colère. Déjà bien pourvue avec 450 000 syndiqués dans ses rangs, la FTQ utilisera maintenant cette force pour mobiliser la population contre le gouvernement libéral. « Nous allons faire preuve d’imagination, d’efficacité et d’organisation. Le gouvernement a fini de rire de nous », prévient Massé. Source : Le Devoir, 18 décembre 1993 p. A1, La Presse, 18 décembre 1993, p.A11. Louis Fournier, Histoire de la FTQ : 1965-1992, la plus grande centrale syndicale au Québec, Montréal, Québec/Amérique, 1994, p.263.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...