Accusations portées contre quatre artistes de variétés pour « atteinte aux bonnes moeurs »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pour leurs propos, leur mise en scène osée et certaines tenues vestimentaires suggestives, quatre comédiens de la revue « Paradis », de Paul Gavault, sont arrêtés par la police de Montréal. En plaidant coupables, les quatre accusés sont condamnés à 50 $ d’amende. Ils doivent également promettre de « cesser ce genre de représentations immorales. »Pour leurs propos, leur mise en scène osée et certaines tenues vestimentaires suggestives, quatre comédiens de la revue « Paradis », de Paul Gavault, sont arrêtés par la police de Montréal. En plaidant coupables, les quatre accusés sont condamnés à 50 $ d’amende. Ils doivent également promettre de « cesser ce genre de représentations immorales. » Source : André-G. Bourassa, Jean-Marc Larrue, Les nuits de la « Main » ; Cent ans sur le boulevard Saint-Laurent (1891-1991), Montréal, VLB, 1993, p.69.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...