Achat de la compagnie Sherwood par le Groupe Drolet

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Groupe Drolet est composé des frères Michel et Denis Drolet de même que de leur père Léopold. Sherwood était la propriété de Léopold Drolet dans les années 1960. À la suite d’un incendie, celui-ci a dû vendre son entreprise afin d’en assurer la relance. Ainsi, en 1969, la compagnie Sherwood passait aux mains de Figgie International. Drolet, de même que ses fils, ont assuré la gestion de l’entreprise, mais ont toujours souhaité en reprendre les commandes. « J’avais fait un choix personnel », affirme Denis Drolet. « Nous réussissions ce rachat ou je quittais l’entreprise. Nous avions prouvé nos qualités de gestionnaires. Nous n’avions cependant plus l’intention de continuer à faire progresser Sherwood pour un autre actionnaire et, surtout, pas pour les concurrents (dans le hockey), qui avaient un oeil sur la compagnie. » Le groupe Drolet possède deux autres entreprises. Il s’agit d’Inglasco, fabricant de rondelles et d’articles promotionnels de hockey, et de Sport-Lam, fabricant de bâtons de hockey de rue. Ces deux entreprises comptent 100 employés alors que Sherwood emploie 200 personnes. Le chiffre d’affaire du Groupe Drolet est de 35 millions de dollars, celui de Sherwood est de 25 millions de dollars.Le Groupe Drolet est composé des frères Michel et Denis Drolet de même que de leur père Léopold. Sherwood était la propriété de Léopold Drolet dans les années 1960. À la suite d’un incendie, celui-ci a dû vendre son entreprise afin d’en assurer la relance. Ainsi, en 1969, la compagnie Sherwood passait aux mains de Figgie International. Drolet, de même que ses fils, ont assuré la gestion de l’entreprise, mais ont toujours souhaité en reprendre les commandes. « J’avais fait un choix personnel », affirme Denis Drolet. « Nous réussissions ce rachat ou je quittais l’entreprise. Nous avions prouvé nos qualités de gestionnaires. Nous n’avions cependant plus l’intention de continuer à faire progresser Sherwood pour un autre actionnaire et, surtout, pas pour les concurrents (dans le hockey), qui avaient un oeil sur la compagnie. » Le groupe Drolet possède deux autres entreprises. Il s’agit d’Inglasco, fabricant de rondelles et d’articles promotionnels de hockey, et de Sport-Lam, fabricant de bâtons de hockey de rue. Ces deux entreprises comptent 100 employés alors que Sherwood emploie 200 personnes. Le chiffre d’affaire du Groupe Drolet est de 35 millions de dollars, celui de Sherwood est de 25 millions de dollars. Source : Les Affaires, 2 juillet 1994, p.12, 10 septembre 1994, p.28 et 3 décembre 1994, p.19. La Presse, 2 décembre 1994, p.C2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...