Acquisition de l’ailier gauche Frank Mahovlich par le Canadien de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’expérience de Mahovlich, un athlète de 33 ans qui a remporté quatre coupes Stanley, pèse lourd dans la balance. Pour l’obtenir, le directeur gérant Sam Pollock cède, en plus de Bill Collins, deux jeunes espoirs de l’organisation : Mickey Redmond (23 ans) et Guy Charron (21 ans). Le capitaine Jean Béliveau commentera la transaction en déclarant : « Je suis quelque peu surpris que nous ayons fait l’acquisition d’un joueur aussi réputé ». Pour sa part, l’entraîneur Al MacNeil reconnaît que : « Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe peut mettre la main sur une super-vedette du calibre de Mahovlich. » Le vétéran ailier gaucher justifiera la confiance placée en lui en obtenant 41 points en 38 parties de saison régulière et en connaissant des séries exceptionnelles, dominant la ligue avec un sommet de 14 buts et 13 passes en 20 parties. Le Canadien de Montréal alignera deux Mahovlich - son frère Peter évolue au centre- jusqu’en 1974, année au cours de laquelle Frank se joindra aux Toros de Toronto de l’Association mondiale de hockey (AMH). L’expérience de Mahovlich, un athlète de 33 ans qui a remporté quatre coupes Stanley, pèse lourd dans la balance. Pour l’obtenir, le directeur gérant Sam Pollock cède, en plus de Bill Collins, deux jeunes espoirs de l’organisation : Mickey Redmond (23 ans) et Guy Charron (21 ans). Le capitaine Jean Béliveau commentera la transaction en déclarant : « Je suis quelque peu surpris que nous ayons fait l’acquisition d’un joueur aussi réputé ». Pour sa part, l’entraîneur Al MacNeil reconnaît que : « Ce n’est pas tous les jours qu’une équipe peut mettre la main sur une super-vedette du calibre de Mahovlich. » Le vétéran ailier gaucher justifiera la confiance placée en lui en obtenant 41 points en 38 parties de saison régulière et en connaissant des séries exceptionnelles, dominant la ligue avec un sommet de 14 buts et 13 passes en 20 parties. Le Canadien de Montréal alignera deux Mahovlich - son frère Peter évolue au centre- jusqu’en 1974, année au cours de laquelle Frank se joindra aux Toros de Toronto de l’Association mondiale de hockey (AMH). Source : La Presse, 14 janvier 1971, p.B1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...