Acquisition de la Société de fiducie du Québec par le Mouvement Desjardins

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le 31 janvier 1963, le Mouvement Desjardins prend possession de la Société de fiducie du Québec. Grâce à cette transaction, il pourra conserver en placement l’argent des successions et des épargnes. Cette fiducie permettra également aux membres de planifier leurs testaments et de gérer leurs biens. Au début, le mouvement est confronté à un défi d’envergure : se tailler une place parmi les sociétés fiduciaires déjà existantes. En acquérant la Société de fiducie du Québec, Desjardins évite cependant la tenue d’un débat sur un projet de loi à l’Assemblée législative. Cette fiducie coûtera au Mouvement Desjardins plus d’un demi-million de dollars. Avec le temps, elle lui sera toutefois fort profitable.Le 31 janvier 1963, le Mouvement Desjardins prend possession de la Société de fiducie du Québec. Grâce à cette transaction, il pourra conserver en placement l’argent des successions et des épargnes. Cette fiducie permettra également aux membres de planifier leurs testaments et de gérer leurs biens. Au début, le mouvement est confronté à un défi d’envergure : se tailler une place parmi les sociétés fiduciaires déjà existantes. En acquérant la Société de fiducie du Québec, Desjardins évite cependant la tenue d’un débat sur un projet de loi à l’Assemblée législative. Cette fiducie coûtera au Mouvement Desjardins plus d’un demi-million de dollars. Avec le temps, elle lui sera toutefois fort profitable. Source : Pierre Poulin, Histoire du Mouvement Desjardins : De la caisse locale au complexe financier, tome 3, Montréal, Québec/Amérique, 1998, p.246 à 248. Mouvements des caisses populaires et d’économie Desjardins du Québec. (Page consultée le 22 juillet 2000). Mouvements des caisses populaires et d’économie Desjardins du Québec, [En ligne]. Adresse URL : http://desjardins.com/index.html

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...