Adoption de la Loi 17 permettant la création de la Commission hydroélectrique de Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La création de l’Hydro-Québec et l’annonce de l’étatisation de la Montreal Light, Heat and Power Co., le 14 avril 1944, font suite à plusieurs années de débats et de revendications, l’Ontario ayant déjà procédé à la mise sur pied d’une société semblable depuis fort longtemps. Bien qu’il subsiste encore plusieurs entreprises privées qui font la vente de l’électricité au Québec, la loi donne à Hydro-Québec la possibilité d’acheter « la totalité ou partie des actions ou autres valeurs de toute compagnie détenant des forces hydrauliques ou ayant le droit de faire commerce d’énergie ». Cette disposition sera utlisée en 1962 par le gouvernement libéral de Jean Lesage. Le premier président de la nouvelle société est Télesphore-Damien Bouchard, un conseiller législatif d’allégeance libérale qui ne restera en fonction que deux mois et demi. La création de l’Hydro-Québec et l’annonce de l’étatisation de la Montreal Light, Heat and Power Co., le 14 avril 1944, font suite à plusieurs années de débats et de revendications, l’Ontario ayant déjà procédé à la mise sur pied d’une société semblable depuis fort longtemps. Bien qu’il subsiste encore plusieurs entreprises privées qui font la vente de l’électricité au Québec, la loi donne à Hydro-Québec la possibilité d’acheter « la totalité ou partie des actions ou autres valeurs de toute compagnie détenant des forces hydrauliques ou ayant le droit de faire commerce d’énergie ». Cette disposition sera utlisée en 1962 par le gouvernement libéral de Jean Lesage. Le premier président de la nouvelle société est Télesphore-Damien Bouchard, un conseiller législatif d’allégeance libérale qui ne restera en fonction que deux mois et demi. Source : Clarence Hogue, Daniel Larouche, André Bolduc, Québec : un siècle d’électricité, Montréal, Libre Expression, 1979, p.231-236. Assemblée législative du Québec, Hydro-Québec : débats parlementaires, loi 17 - 1944, Québec, Reconstitution des débats, Bibliothèque de l’Assemblée nationale, 1994, p.156.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...