Adoption de la « Loi Tétreault »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Nommée en l’honneur du député de Montréal-Dorion, Ernest Tétreau, cette loi reçoit l’approbation de l’ensemble de la population de même que des membres de la chambre. Au cours de l’assemblée, le député Tétreau fait un émouvant discours, rappelant les origines du peuple québécois et ses particularités. Il exprime de plus l’enthousiasme générale qui entoure l’adoption de cette loi en ces mots : « Il suffit de jetter un regard sur le tableau que la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a adressé à tous les membres de cette chambre pour qu’ils soient convaincus que le grand nombre des adhésions enthousiastes et spontannées reçues des municipalités, des corps publics, des sociétés, des corporations et des regroupements divers de cette province, et dont les copies sont arrivées en avalanche au palais législatif, expriment bien la volonté de notre peuple d’obtenir la reconnaissance officielle de sa fête nationale ».Nommée en l’honneur du député de Montréal-Dorion, Ernest Tétreau, cette loi reçoit l’approbation de l’ensemble de la population de même que des membres de la chambre. Au cours de l’assemblée, le député Tétreau fait un émouvant discours, rappelant les origines du peuple québécois et ses particularités. Il exprime de plus l’enthousiasme générale qui entoure l’adoption de cette loi en ces mots : « Il suffit de jetter un regard sur le tableau que la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a adressé à tous les membres de cette chambre pour qu’ils soient convaincus que le grand nombre des adhésions enthousiastes et spontannées reçues des municipalités, des corps publics, des sociétés, des corporations et des regroupements divers de cette province, et dont les copies sont arrivées en avalanche au palais législatif, expriment bien la volonté de notre peuple d’obtenir la reconnaissance officielle de sa fête nationale ». Source : La Presse, 27 février 1925, p.10.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...