Adoption de la Loi créant la Commission du service civil

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le chef de l’Union nationale, Maurice Duplessis
, s’oppose à ce projet de loi auquel il préférerait voir substituer une loi des pensions. Selon le premier ministre Godbout, la loi proposée semble toutefois adéquate, puisqu’elle accorde une garantie « de valeur et de stabilité » aux quelques 12 000 employés de l’État québécois. C’est finalement par un vote de 44-14 que cette loi sera adoptée. Le président de la Commission du service civil sera Aymé Lafontaine.Le chef de l’Union nationale, Maurice Duplessis
, s’oppose à ce projet de loi auquel il préférerait voir substituer une loi des pensions. Selon le premier ministre Godbout, la loi proposée semble toutefois adéquate, puisqu’elle accorde une garantie « de valeur et de stabilité » aux quelques 12 000 employés de l’État québécois. C’est finalement par un vote de 44-14 que cette loi sera adoptée. Le président de la Commission du service civil sera Aymé Lafontaine. Source : La Presse, 21 mai 1943, p.20..

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...