Adoption par l’Assemblée législative d’une loi réduisant les dettes des commissions scolaires

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le gonflement du nombre d’étudiants dans les écoles du Québec entraîne une hausse des dépenses que les commissions scolaires ont peine à assumer. Entre 1951 à 1959, ces coûts passeraient de 69 à 213 millions de dollars, une situation intenable qui a incité le gouvernement à mettre un grand nombre de commission scolaires en tutelle. Le gonflement du nombre d’étudiants dans les écoles du Québec entraîne une hausse des dépenses que les commissions scolaires ont peine à assumer. Entre 1951 à 1959, ces coûts passeraient de 69 à 213 millions de dollars, une situation intenable qui a incité le gouvernement à mettre un grand nombre de commission scolaires en tutelle. Source : Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.316-323. Fernand Harvey et Peter Southam, Chronologie du Québec (1940-1971), Québec, Institut supérieur des sciences humaines, no 4, janvier 1972, p.109.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...