Aller fêter la Sainte-Catherine, le 25 novembre, à la campagne

, par Jean Provencher

Les écrivains québécois d’il y a un peu plus de 100 ans constatent qu’à la ville du moins, nous sommes vraiment en train d’échapper la fête de la Sainte-Catherine. Aussi certains d’entre eux s’efforcent-ils de la nommer, de la dire avant qu’elle ne disparaisse à jamais. Louis Fréchette est du nombre. Sous le pseudonyme de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/11/2...