Annonce d’importants investissements par le ministre de l’Éducation

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’achat de ces nouveaux manuels arrivera à point pour l’implantation de la réforme au secondaire qui doit être effective en 2004-2005. M. Simard indique toutefois que « 105 millions allaient être injectés dès cette année » pour permettre le remplacement de manuels du 3e cycle de l’élémentaire. Selon le ministre, les écoles auront le choix entre plusieurs manuels. Les parents pourront ainsi donner leur point de vue dans la sélection des livres qu’utiliseront les professeurs et leurs enfants. Cet investissement vient s’ajouter à celui que le ministre Simard avait annoncé quelques jours auparavant, soit le 3 décembre 2002, de 102 millions de dollars pour les activités parascolaires du secondaire. Cet investissement sur trois ans sera réparti comme suit : 82 millions de dollars du gouvernement du Québec et une vingtaine de millions de dollars des partenaires du milieu (municipalités, organisations sportives, commandites). « Ça bouge à l’école », nom donné à ce programme, vise à permettre aux jeunes d’avoir plus de temps pour participer aux activités sportives. Aussi, ce programme cherche à diminuer la sédentarité des jeunes du Québec. Selon des études, seulement 37 % des adolescents et 22 % des adolescentes seraient actifs. « Actuellement, seul le tiers des élèves des écoles secondaires est inscrit aux activités parascolaires. Notre objectif est de doubler cette clientèle d’ici 2006, en faisant passer de 120 000 à 240 000 élèves », précise Richard Legendre, le ministre responsable de la Jeunesse, du Tourisme, du Loisir et du Sport.L’achat de ces nouveaux manuels arrivera à point pour l’implantation de la réforme au secondaire qui doit être effective en 2004-2005. M. Simard indique toutefois que « 105 millions allaient être injectés dès cette année » pour permettre le remplacement de manuels du 3e cycle de l’élémentaire. Selon le ministre, les écoles auront le choix entre plusieurs manuels. Les parents pourront ainsi donner leur point de vue dans la sélection des livres qu’utiliseront les professeurs et leurs enfants. Cet investissement vient s’ajouter à celui que le ministre Simard avait annoncé quelques jours auparavant, soit le 3 décembre 2002, de 102 millions de dollars pour les activités parascolaires du secondaire. Cet investissement sur trois ans sera réparti comme suit : 82 millions de dollars du gouvernement du Québec et une vingtaine de millions de dollars des partenaires du milieu (municipalités, organisations sportives, commandites). « Ça bouge à l’école », nom donné à ce programme, vise à permettre aux jeunes d’avoir plus de temps pour participer aux activités sportives. Aussi, ce programme cherche à diminuer la sédentarité des jeunes du Québec. Selon des études, seulement 37 % des adolescents et 22 % des adolescentes seraient actifs. « Actuellement, seul le tiers des élèves des écoles secondaires est inscrit aux activités parascolaires. Notre objectif est de doubler cette clientèle d’ici 2006, en faisant passer de 120 000 à 240 000 élèves », précise Richard Legendre, le ministre responsable de la Jeunesse, du Tourisme, du Loisir et du Sport. Source : La Presse, 4 décembre 2002, p.A9, 10 décembre 2002, p.A5.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...