Annonce d’un excédent budgétaire par le gouvernement fédéral

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette annonce survient quelques mois après le dépôt d’un budget excédentaire, le premier en 28 ans pour le gouvernement canadien. Le ministre s’empresse cependant de tempérer l’optimisme des Canadiens : « Il ne faut pas se faire d’illusions. On doit s’attendre à d’autres perturbations importantes au cours des mois qui viennent. La tempête qui souffle sur les marchés financiers n’est pas terminée et elle se fera sentir au Canada, même si nous sommes bien préparés et même si nous ne sommes pas au coeur de la tourmente. » Lors du dépôt du budget, l’année suivante, le ministre Martin répondra à une des demandes des provinces en augmentant les montants prévus pour la santé. Il promet également aux contribuables des baisses d’impôt pour les années à venir.Cette annonce survient quelques mois après le dépôt d’un budget excédentaire, le premier en 28 ans pour le gouvernement canadien. Le ministre s’empresse cependant de tempérer l’optimisme des Canadiens : « Il ne faut pas se faire d’illusions. On doit s’attendre à d’autres perturbations importantes au cours des mois qui viennent. La tempête qui souffle sur les marchés financiers n’est pas terminée et elle se fera sentir au Canada, même si nous sommes bien préparés et même si nous ne sommes pas au coeur de la tourmente. » Lors du dépôt du budget, l’année suivante, le ministre Martin répondra à une des demandes des provinces en augmentant les montants prévus pour la santé. Il promet également aux contribuables des baisses d’impôt pour les années à venir. Source : Le Devoir, 15 octobre 1998, p.A1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...