Annonce d’une expansion de six équipes par la Ligue nationale de hockey

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette décision révolutionne littéralement la LNH qui comprenait six équipes depuis 1942-43. Comme le souligne le journaliste Marcel Desjardins, l’envergure de cette expansion constitue d’ailleurs une certaine surprise : « Jamais, par exemple, même dans les milieux les plus près des autorités de la ligue, on se serait enhardi à prédire que les gouverneurs allaient accorder six franchises à cette réunion d’hier. Deux très certainement, quatre possiblement, mais six, définitivement non. » Pour se conformer aux exigences de la LNH, les propriétaires des nouvelles équipes devront verser 2 millions de dollars d’ici juin 1967 et s’assurer de disputer leurs parties dans un amphithéâtre qui contient au moins 12 500 sièges. Le cas de Saint-Louis étant encore hasardeux, il est possible que cette franchise soit transférée à Baltimore. La volonté de la LNH de faire cette percée exclusivement aux États-Unis ne fait pas que des heureux, notamment à Vancouver où l’on espérait bien obtenir une équipe. Selon les observateurs, l’addition de ces six formations devraient permettre à plusieurs jeunes talents d’accéder à la LNH et à certains vétérans de prolonger leurs carrières. Cette décision révolutionne littéralement la LNH qui comprenait six équipes depuis 1942-43. Comme le souligne le journaliste Marcel Desjardins, l’envergure de cette expansion constitue d’ailleurs une certaine surprise : « Jamais, par exemple, même dans les milieux les plus près des autorités de la ligue, on se serait enhardi à prédire que les gouverneurs allaient accorder six franchises à cette réunion d’hier. Deux très certainement, quatre possiblement, mais six, définitivement non. » Pour se conformer aux exigences de la LNH, les propriétaires des nouvelles équipes devront verser 2 millions de dollars d’ici juin 1967 et s’assurer de disputer leurs parties dans un amphithéâtre qui contient au moins 12 500 sièges. Le cas de Saint-Louis étant encore hasardeux, il est possible que cette franchise soit transférée à Baltimore. La volonté de la LNH de faire cette percée exclusivement aux États-Unis ne fait pas que des heureux, notamment à Vancouver où l’on espérait bien obtenir une équipe. Selon les observateurs, l’addition de ces six formations devraient permettre à plusieurs jeunes talents d’accéder à la LNH et à certains vétérans de prolonger leurs carrières. Source : La Presse, 10 février 1966, p.47.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...