Annonce de coupures de postes chez Air Canada et Canadien International

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’industrie aérienne internationale n’arrive pas à sortir de la crise provoquée par la récession et la guerre du golfe Persique. Invoquant la chute marquée de l’activité aérienne au cours des douze derniers mois, Air Canada annonce qu’elle devra licencier 900 employés, dont 458 à Montréal, ce qui porte le total de ses licenciements à 4 300 en un an. Chez Canadien, on ajoute 1 300 congédiements aux 1 900 annoncés en décembre 1989 et aux 445 du début de l’année 1991. La compagnie décide également de geler les salaires de la direction et des employés jusqu’en 1993. Les deux transporteurs ont accumulé 230 millions de pertes en six mois, le trafic dans leur principal marché ayant chuté de 20 %.L’industrie aérienne internationale n’arrive pas à sortir de la crise provoquée par la récession et la guerre du golfe Persique. Invoquant la chute marquée de l’activité aérienne au cours des douze derniers mois, Air Canada annonce qu’elle devra licencier 900 employés, dont 458 à Montréal, ce qui porte le total de ses licenciements à 4 300 en un an. Chez Canadien, on ajoute 1 300 congédiements aux 1 900 annoncés en décembre 1989 et aux 445 du début de l’année 1991. La compagnie décide également de geler les salaires de la direction et des employés jusqu’en 1993. Les deux transporteurs ont accumulé 230 millions de pertes en six mois, le trafic dans leur principal marché ayant chuté de 20 %. Source : La Presse, 12 septembre 1991 p.A1

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...