Annonce de la candidature de Vancouver en vue de l’obtention des Jeux Olympiques d’hiver

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Après un premier tour de scrutin, les trois villes candidates se retrouvaient au coude à coude. Meneuse avec 26 voix, contre 25 pour Québec et 21 pour Calgary -qui avait accueilli les Jeux en 1988- , Vancouver-Whistler remportera la victoire au second tour en devançant Québec par 40 voix contre 31. Il s’agit d’une deuxième déception pour les Québécois qui s’étaient inclinés face à Salt Lake City pour la présentation des Jeux d’hiver de 2002. Cet échec de la candidature de Québec survient dans un contexte politique plutôt mouvementé. On avait en effet retardé le dévoilement des résultats afin qu’ils ne surviennent qu’après le dénouement de la campagne électorale québécoise. Après un premier tour de scrutin, les trois villes candidates se retrouvaient au coude à coude. Meneuse avec 26 voix, contre 25 pour Québec et 21 pour Calgary -qui avait accueilli les Jeux en 1988- , Vancouver-Whistler remportera la victoire au second tour en devançant Québec par 40 voix contre 31. Il s’agit d’une deuxième déception pour les Québécois qui s’étaient inclinés face à Salt Lake City pour la présentation des Jeux d’hiver de 2002. Cet échec de la candidature de Québec survient dans un contexte politique plutôt mouvementé. On avait en effet retardé le dévoilement des résultats afin qu’ils ne surviennent qu’après le dénouement de la campagne électorale québécoise. Source : La Presse, 2 décembre 1998, p.S1-S4, 3 décembre 1998, p.S6.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...