Annonce de la création du Fonds de solidarité de la Fédération des travailleurs du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Selon le président de la FTQ, Louis Laberge, à qui l’on attribue la paternité de cette idée, ce fonds compte injecter 200 millions en trois ans et contribuer à la création de 45 000 emplois. Cette somme proviendrait de contributions volontaires des membres de la centrale. Conscient que cette initiative tranche avec le rôle joué habituellement par les syndicats, Laberge reconnaît : « C’est pas tout à fait notre bag habituel tout ça. » L’adoption d’une loi par l’Assemblée nationale, le 23 juin suivant, permettra la création du Fonds de solidarité de la FTQ dont le mandat consiste à créer et maintenir des emplois grâce à des investissements en capital de risque dans des entreprises québécoises. Il aura aussi pour objectif d’assurer la formation économique des travailleurs de façon à accroître leur participation et leur influence dans les entreprises et dans l’économie en général. Le Fonds de solidarité est une institution financière de capitalisation et d’investissement qui offre des avantages fiscaux. En effet, environ 60 % de son actif est constitué de capital de risque qui est largement investi dans les Petites et moyennes entreprises.Selon le président de la FTQ, Louis Laberge, à qui l’on attribue la paternité de cette idée, ce fonds compte injecter 200 millions en trois ans et contribuer à la création de 45 000 emplois. Cette somme proviendrait de contributions volontaires des membres de la centrale. Conscient que cette initiative tranche avec le rôle joué habituellement par les syndicats, Laberge reconnaît : « C’est pas tout à fait notre bag habituel tout ça. » L’adoption d’une loi par l’Assemblée nationale, le 23 juin suivant, permettra la création du Fonds de solidarité de la FTQ dont le mandat consiste à créer et maintenir des emplois grâce à des investissements en capital de risque dans des entreprises québécoises. Il aura aussi pour objectif d’assurer la formation économique des travailleurs de façon à accroître leur participation et leur influence dans les entreprises et dans l’économie en général. Le Fonds de solidarité est une institution financière de capitalisation et d’investissement qui offre des avantages fiscaux. En effet, environ 60 % de son actif est constitué de capital de risque qui est largement investi dans les Petites et moyennes entreprises. Source : Le Devoir, 4 avril 1983, p.2, 25 juin 1983, p.2.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...