Annonce de la fermeture d’une mine de cuivre à Rouyn-Noranda

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

C’est l’absence de rentabilité de cette mine qui aurait incité Noranda à mettre fin à ses activités, ce qui entraînera la mise à pied de près de 3 000 personnes.C’est l’absence de rentabilité de cette mine qui aurait incité Noranda à mettre fin à ses activités, ce qui entraînera la mise à pied de près de 3 000 personnes. Source : Nicole Berthiaume, Rouyn-Noranda : le développement d’une agglomération minière au coeur de l’Abitibi-Témiscamingue, Rouyn, Collège du Nord-Ouest, 1981, 169 p.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...