Annonce de la fin des activités de la troupe de danse LA LA La Human Steps

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Édouard Lock arrive du Maroc à Montréal au cours des années 1950, alors qu’il n’est encore qu’un enfant. Sa passion pour la danse, qui se développe au cours des années 1970, l’amène à fonder sa propre troupe en 1980. Sa première, « Lily Marlene dans la jungle », a lieu le 10 juin au Théâtre Eskabel dans le quartier Saint-Henri. Lock Danseurs, qui devient par la suite LA LA LA Human Steps, connaît à partir de là une série de succès qui l’amèneront à faire le tour du monde. La troupe s’impose par son originalité dans le monde de la danse contemporaine, en faisant un ambassadeur culturel du Québec et du Canada sur la scène internationale. Le travail d’Édouard Lock et de ses artistes, dont la célèbre danseuse Louise Lecavalier, est salué par une foule de récompenses. LA LA LA human Steps évolue dans des salles prestigieuses et développe même des collaborations avec des artistes comme David Bowie et Frank Zappa. Le 2 septembre 2015, Lock convoque la presse au Centre Phi, dans le Vieux-Montréal. Il annonce à cette occasion qu’il met fin de façon « immédiate et définitive » aux activités de la troupe qu’il a fondée 35 ans auparavant. Pour justifier sa décision, il évoque les difficultés financières qui ont marqué la dernière tournée, difficultés engendrées par différentes raisons dont la hausse des coûts de production et la baisse des subventions gouvernementales observée depuis quelques années. Édouard Lock arrive du Maroc à Montréal au cours des années 1950, alors qu’il n’est encore qu’un enfant. Sa passion pour la danse, qui se développe au cours des années 1970, l’amène à fonder sa propre troupe en 1980. Sa première, « Lily Marlene dans la jungle », a lieu le 10 juin au Théâtre Eskabel dans le quartier Saint-Henri. Lock Danseurs, qui devient par la suite LA LA LA Human Steps, connaît à partir de là une série de succès qui l’amèneront à faire le tour du monde. La troupe s’impose par son originalité dans le monde de la danse contemporaine, en faisant un ambassadeur culturel du Québec et du Canada sur la scène internationale. Le travail d’Édouard Lock et de ses artistes, dont la célèbre danseuse Louise Lecavalier, est salué par une foule de récompenses. LA LA LA human Steps évolue dans des salles prestigieuses et développe même des collaborations avec des artistes comme David Bowie et Frank Zappa. Le 2 septembre 2015, Lock convoque la presse au Centre Phi, dans le Vieux-Montréal. Il annonce à cette occasion qu’il met fin de façon « immédiate et définitive » aux activités de la troupe qu’il a fondée 35 ans auparavant. Pour justifier sa décision, il évoque les difficultés financières qui ont marqué la dernière tournée, difficultés engendrées par différentes raisons dont la hausse des coûts de production et la baisse des subventions gouvernementales observée depuis quelques années. Source : http://www.lalalahumansteps.org/medias/  ;
http://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/danse/201509/02/01-4897259-la-la-la-human-steps-cesse-ses-activites.php  ;
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2015/09/02/001-la-la-la-humans-steps-dissolution-edouard-lock.shtml  ;
http://www.ledevoir.com/culture/danse/449085/la-la-la-human-steps-met-fin-a-35-ans-de-danse-contemporaine-et-de-creation  ;
http://www.cbc.ca/news/canada/montreal/la-la-la-human-steps-dance-closing-1.3212747

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...