Annonce de la retraite du hockeyeur Guy Lafleur

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Après avoir connu un ralentissement notable depuis le début des années 80, Lafleur vivait des moments inquiétants en 1984 avec une production de cinq points, dont seulement deux buts, en 19 parties. Âgé de seulement 33 ans, il étonne le monde du hockey en annonçant qu’il accroche ses patins, une décision qui sera abondamment commentée par la presse et le public. Le 16 février 1985, le Canadien organise une cérémonie en hommage à Lafleur avant la partie opposant le Tricolore aux Sabres de Buffalo. Entouré d’anciens joueurs et des membres de sa famille, le héros de la soirée est salué par une vibrante ovation du public qui scande son prénom. On en profite pour faire savoir que celui qui est devenu le meilleur pointeur de l’histoire de l’équipe en février 1984 verra son numéro 10 retiré à jamais. En 1988, Lafleur, gagnant de cinq coupes Stanley, étonnera à nouveau en annonçant son retour au jeu. Après avoir connu un ralentissement notable depuis le début des années 80, Lafleur vivait des moments inquiétants en 1984 avec une production de cinq points, dont seulement deux buts, en 19 parties. Âgé de seulement 33 ans, il étonne le monde du hockey en annonçant qu’il accroche ses patins, une décision qui sera abondamment commentée par la presse et le public. Le 16 février 1985, le Canadien organise une cérémonie en hommage à Lafleur avant la partie opposant le Tricolore aux Sabres de Buffalo. Entouré d’anciens joueurs et des membres de sa famille, le héros de la soirée est salué par une vibrante ovation du public qui scande son prénom. On en profite pour faire savoir que celui qui est devenu le meilleur pointeur de l’histoire de l’équipe en février 1984 verra son numéro 10 retiré à jamais. En 1988, Lafleur, gagnant de cinq coupes Stanley, étonnera à nouveau en annonçant son retour au jeu. Source : La Presse, 17 février 1985, p.29-33, 42-43.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...