Annonce de licenciements massifs par la compagnie Domtar

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Selon le président et chef de l’exploitation de la compagnie, Raymond Royer, plusieurs facteurs expliquent ces compressions qui touchent 1 800 des 10 600 employés de Domtar. Royer souligne entre autres la baisse de la demande des produits papetiers, la hausse des coûts de l’énergie, la vigueur du dollar canadien ainsi que les droits compensatoires exigés par les Américains sur le bois canadien. Les mesures de restructuration annoncées affectent des scieries québécoises, comme celles de Grand-Remous et de Malartic, mais leur impact est encore plus grand en Ontario. À Cornwall, par exemple, la fermeture de l’usine entraîne la disparition de plus de 900 emplois. Malgré le versement d’une aide gouvernementale, la situation de l’industrie des pâtes et papiers reste précaire. Le 24 novembre, Domtar avait d’ailleurs annoncé l’arrêt temporaire des opérations à son usine de Lebel-sur-Quévillon. En fonctionnement depuis 1966, celle-ci procurait de l’emploi à 425 personnes.Selon le président et chef de l’exploitation de la compagnie, Raymond Royer, plusieurs facteurs expliquent ces compressions qui touchent 1 800 des 10 600 employés de Domtar. Royer souligne entre autres la baisse de la demande des produits papetiers, la hausse des coûts de l’énergie, la vigueur du dollar canadien ainsi que les droits compensatoires exigés par les Américains sur le bois canadien. Les mesures de restructuration annoncées affectent des scieries québécoises, comme celles de Grand-Remous et de Malartic, mais leur impact est encore plus grand en Ontario. À Cornwall, par exemple, la fermeture de l’usine entraîne la disparition de plus de 900 emplois. Malgré le versement d’une aide gouvernementale, la situation de l’industrie des pâtes et papiers reste précaire. Le 24 novembre, Domtar avait d’ailleurs annoncé l’arrêt temporaire des opérations à son usine de Lebel-sur-Quévillon. En fonctionnement depuis 1966, celle-ci procurait de l’emploi à 425 personnes. Source : La Presse, 25 novembre 2005, Cahier Affaires, p. 10 ; 1e décembre 2005, Cahier Affaires, p. 1 et 3. Le Devoir, 25 novembre 2005, p. A7 ; 1e décembre 2005, p. A1.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...