Annonce de mesures pour promouvoir le français auprès des réfugiés

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’objectif derrière la création des Centres d’orientation et de formation pour immigrants (COFI) est de pemettre une meilleure intégration des nouveaux arrivants. « Nous nous sommes rendus compte », affirme Louise Robic, « que les personnes en attente du statut de réfugiés avaient tendance à demeurer au Québec et n’allaient pas s’établir dans une autre région, ce qui démontre l’importance de les franciser et le plus rapidement possible. »L’objectif derrière la création des Centres d’orientation et de formation pour immigrants (COFI) est de pemettre une meilleure intégration des nouveaux arrivants. « Nous nous sommes rendus compte », affirme Louise Robic, « que les personnes en attente du statut de réfugiés avaient tendance à demeurer au Québec et n’allaient pas s’établir dans une autre région, ce qui démontre l’importance de les franciser et le plus rapidement possible. » Source : Le Devoir, 16 novembre 1987, p.1 et 16.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...