Annonce des exigences fiscales du gouvernement québécois

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Selon lui, le Québec doit percevoir directement les droits de succession et non les partager avec Ottawa, puisque cela à des effets désastreux sur l’économie du Québec qui a perdu certaines fimes parties s’établir à l’étranger. Aux yeux deu premier ministre : « des mesures doivent être prises de manière à ce que ces droits ne deviennent plus une ruine de certaines industries ou de certaines affaires. Ces droits constituent l’un des pires ennemis de l’économie québécoise. »Selon lui, le Québec doit percevoir directement les droits de succession et non les partager avec Ottawa, puisque cela à des effets désastreux sur l’économie du Québec qui a perdu certaines fimes parties s’établir à l’étranger. Aux yeux deu premier ministre : « des mesures doivent être prises de manière à ce que ces droits ne deviennent plus une ruine de certaines industries ou de certaines affaires. Ces droits constituent l’un des pires ennemis de l’économie québécoise. » Source : Le Devoir, 15 mars 1962, p.10.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...