Annonce du boycott des Jeux Olympiques de Moscou par le gouvernement canadien

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette décision se veut une mesure de représailles contre l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS, en décembre 1979. Dans son annonce, le ministre précise que des athlètes canadiens peuvent se rendre à Moscou s’il le désirent, mais qu’ils ne bénéficieront pas du support financier du gouvernement. Ce boycott sera observé par des dizaines de nations occidentales, dont les États-Unis, qui sont les défenseurs les plus ardents du mouvement. Cette décision se veut une mesure de représailles contre l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS, en décembre 1979. Dans son annonce, le ministre précise que des athlètes canadiens peuvent se rendre à Moscou s’il le désirent, mais qu’ils ne bénéficieront pas du support financier du gouvernement. Ce boycott sera observé par des dizaines de nations occidentales, dont les États-Unis, qui sont les défenseurs les plus ardents du mouvement. Source : La Presse, 23 avril 1980, p.A4.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...