Annonce du changement de nom de l’Union nationale qui devient Unité-Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Après avoir consulté les députés et des membres influents de l’Union nationale, Loubier annonce que le parti adoptera désormais le nom d’Unité-Québec. Les orientations d’Unité-Québec seront précisées éventuellement, mais Loubier souhaite surtout avec ce nouveau nom rallier l’opposition contre les Libéraux de Robert Bourassa
. Pour lui, « Ce n’est pas le système qu’il faut radicalement modifier, mais plutôt une mentalité qu’il faut forger, un climat psychologique qu’il faut créer afin que ce soit les Québécois eux-mêmes qui puissent définir dans quel genre de société ils veulent vivre. » Plusieurs observateurs regardent avec scepticisme l’initiative de Loubier qui reçoit un écho défavorable le 1er novembre alors que son adversaire de la course au leadership du 19 juin 1971, Marcel Masse
, annonce qu’il quitte Unité-Québec et siégera désormais comme indépendant. Masse affirme que le changement de nom, qui selon lui s’est fait sans véritable consultation des membres, est un reflet du style de direction imposé par Loubier. Le succès de cette stratégie ne s’avérant pas fondé, Unité-Québec redeviendra l’Union Nationale en janvier 1973.Après avoir consulté les députés et des membres influents de l’Union nationale, Loubier annonce que le parti adoptera désormais le nom d’Unité-Québec. Les orientations d’Unité-Québec seront précisées éventuellement, mais Loubier souhaite surtout avec ce nouveau nom rallier l’opposition contre les Libéraux de Robert Bourassa
. Pour lui, « Ce n’est pas le système qu’il faut radicalement modifier, mais plutôt une mentalité qu’il faut forger, un climat psychologique qu’il faut créer afin que ce soit les Québécois eux-mêmes qui puissent définir dans quel genre de société ils veulent vivre. » Plusieurs observateurs regardent avec scepticisme l’initiative de Loubier qui reçoit un écho défavorable le 1er novembre alors que son adversaire de la course au leadership du 19 juin 1971, Marcel Masse
, annonce qu’il quitte Unité-Québec et siégera désormais comme indépendant. Masse affirme que le changement de nom, qui selon lui s’est fait sans véritable consultation des membres, est un reflet du style de direction imposé par Loubier. Le succès de cette stratégie ne s’avérant pas fondé, Unité-Québec redeviendra l’Union Nationale en janvier 1973. Source : Le Devoir, 26 octobre 1971, p.1 et 2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...