Annonce du début du procès des membres des Hell’s Angels

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Alors que les procès de trente membres affiliés aux Hell’s Angels débutent, de nombreux détails s’ajoutent à la procédure qui est déjà complexe. En effet, alors que les accusés se voient accorder le droit de recourir à l’aide juridique à cause de leur situation précaire, leurs avocats exigent une majoration des barèmes de l’aide juridique, en tenant compte de leurs années d’ancienneté. Cette requête, d’abord acceptée par un premier juge, est finalement rejetée. Ce refus fait craindre à cinq motards de se retrouver sans avocats puisque ces derniers menacent de se retirer des dossiers. La défense tente ensuite d’invalider la loi « antigang », requête qui est rejetée pour une deuxième fois depuis son adoption. Finalement, il est convenu que le public pourra assister au procès réservé au chef présumé des Hell’s Angels, moyennant de multiples précautions.Alors que les procès de trente membres affiliés aux Hell’s Angels débutent, de nombreux détails s’ajoutent à la procédure qui est déjà complexe. En effet, alors que les accusés se voient accorder le droit de recourir à l’aide juridique à cause de leur situation précaire, leurs avocats exigent une majoration des barèmes de l’aide juridique, en tenant compte de leurs années d’ancienneté. Cette requête, d’abord acceptée par un premier juge, est finalement rejetée. Ce refus fait craindre à cinq motards de se retrouver sans avocats puisque ces derniers menacent de se retirer des dossiers. La défense tente ensuite d’invalider la loi « antigang », requête qui est rejetée pour une deuxième fois depuis son adoption. Finalement, il est convenu que le public pourra assister au procès réservé au chef présumé des Hell’s Angels, moyennant de multiples précautions. Source : Le Devoir, 14 janvier 2002, p.A2, 15 janvier 2002, p. A2, 26 janvier 2002, p.A1, 9 février 2002, p.A3 et 20 février 2002, p.A2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...