Annonce du départ d’Eric Kierans du cabinet du premier ministre Pierre Elliott Trudeau

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il s’agit du deuxième ministre à quitter le cabinet pour des divergences de point de vue au niveau des questions d’ordre économique. Paul Hellyer, ministre des Transports a démissionné avant lui, pour des raisons de désaccord sur les questions de logements. Kierans soutient que la politique économique du gouvernement canadien doit avoir comme objectif principal le plein emploi, ce qui garantira la stabilité sociale, économique et politique. Selon lui, « Si le Canada est appelé à devenir une force industrielle dans les années 80, nous devons nous préparer dès maintenant à retenir nos ressources et à choisir les secteurs où nous pouvons faire face à la compétition internationale et à gérer et investir dans ses ressources physiques et humaine de façon à tenir le bon bout. »Il s’agit du deuxième ministre à quitter le cabinet pour des divergences de point de vue au niveau des questions d’ordre économique. Paul Hellyer, ministre des Transports a démissionné avant lui, pour des raisons de désaccord sur les questions de logements. Kierans soutient que la politique économique du gouvernement canadien doit avoir comme objectif principal le plein emploi, ce qui garantira la stabilité sociale, économique et politique. Selon lui, « Si le Canada est appelé à devenir une force industrielle dans les années 80, nous devons nous préparer dès maintenant à retenir nos ressources et à choisir les secteurs où nous pouvons faire face à la compétition internationale et à gérer et investir dans ses ressources physiques et humaine de façon à tenir le bon bout. » Source : Le Devoir, 30 avril 1971, p.1-2.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...