Annonce du gouvernement sur l’indemnisation des victimes du déluge de 1987

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

À cette somme, il faut ajouter 5 millions pour des commerces et entreprises et 3 millions pour des établissements publics et parapublics, pour un montant total de 15 millions de dollars, dont le tiers sera défrayé par le gouvernement fédéral. À ceux qui affirment que le programme d’indemnisation est le plus radin au Canada, le ministre Rocheleau répond : « Dans les autres provinces du Canada, les municipalités contribuent au dédommagement. À Montréal, la ville a refusé. Ce n’est pas à moi de juger son attitude. Le maire Doré a ses responsabilités, j’ai les miennes. Je ne pense pas être un ministre radin ». Jusqu’à maintenant, le gouvernement a accordé en moyenne 2 200 dollars par sinistré. À cette somme, il faut ajouter 5 millions pour des commerces et entreprises et 3 millions pour des établissements publics et parapublics, pour un montant total de 15 millions de dollars, dont le tiers sera défrayé par le gouvernement fédéral. À ceux qui affirment que le programme d’indemnisation est le plus radin au Canada, le ministre Rocheleau répond : « Dans les autres provinces du Canada, les municipalités contribuent au dédommagement. À Montréal, la ville a refusé. Ce n’est pas à moi de juger son attitude. Le maire Doré a ses responsabilités, j’ai les miennes. Je ne pense pas être un ministre radin ». Jusqu’à maintenant, le gouvernement a accordé en moyenne 2 200 dollars par sinistré. Source : La Presse, 15 juillet 1988 p.A3

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...