Annonce du ministre de la Santé du Québec sur l’épidémie de paralysie infantile au Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

On a identifié 939 cas de paralysie infantile au Canada, dont 645 au Québec. C’est Montréal qui est le plus durement atteint avec 558 cas et 30 décès. Pour justifier sa décision de demander, et non de forcer, le report de la rentrée scolaire au 10 septembre, le ministre Paquette déclare : « Je crois que c’est le meilleur moyen de protéger les enfants contre la contagion, qui est toujours dangereuse dans une période d’épidémie. » Les pensionnats seront particulièrement sensibles à l’appel du ministre. On a identifié 939 cas de paralysie infantile au Canada, dont 645 au Québec. C’est Montréal qui est le plus durement atteint avec 558 cas et 30 décès. Pour justifier sa décision de demander, et non de forcer, le report de la rentrée scolaire au 10 septembre, le ministre Paquette déclare : « Je crois que c’est le meilleur moyen de protéger les enfants contre la contagion, qui est toujours dangereuse dans une période d’épidémie. » Les pensionnats seront particulièrement sensibles à l’appel du ministre. Source : Le Devoir, 29 août 1946, p.3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...