Annonce du plan stratégique d’Hydro-Québec pour 1998-2002

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

« Ce plan prévoit une croissance des ventes de 23 % (22 TWh de plus qu’aujourd’hui) et des investissements de 13 milliards $. Au premier mai 1998, les tarifs d’électricité seront augmentés en fonction de l’inflation, soit d’environ 1,8 %, et seront gelés par la suite jusqu’en avril 2002. Sur cette base, Hydro-Québec prévoit faire passer son bénéfice net de 760 millions $ en 1997 à 1,85 milliard $ en 2002 et, au cours de cette période, verser des dividendes de 3,7 milliards $ au gouvernement du Québec, son unique actionnaire. » Par contre, le plan doit respecter trois conditions : respecter les normes environnementales, être socialement et localement acceptable en plus d’être rentable.« Ce plan prévoit une croissance des ventes de 23 % (22 TWh de plus qu’aujourd’hui) et des investissements de 13 milliards $. Au premier mai 1998, les tarifs d’électricité seront augmentés en fonction de l’inflation, soit d’environ 1,8 %, et seront gelés par la suite jusqu’en avril 2002. Sur cette base, Hydro-Québec prévoit faire passer son bénéfice net de 760 millions $ en 1997 à 1,85 milliard $ en 2002 et, au cours de cette période, verser des dividendes de 3,7 milliards $ au gouvernement du Québec, son unique actionnaire. » Par contre, le plan doit respecter trois conditions : respecter les normes environnementales, être socialement et localement acceptable en plus d’être rentable. Source : Le Devoir, 23 octobre 1997, p. A1. Québec Info, « Hydro-Québec a d’ambitieux projets », v.4, n.1, hiver 1998.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...