Apparence qu’à la fin, nous n’aurons plus qu’un filet de voix

, par Jean Provencher

Vraiment étonnant tout ce qu’on trouve comme information dans la presse d’il y a plus de 100 ans. Un vieux savant vient de publier un mémoire sur l’affaiblissement progressif de la voix humaine. Il paraît que nos aïeux vibraient dans les grands prix, comme dit Boireau. Dans les âges les plus reculés, rien qu’en disant […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/05/2...