Arthur Buies dénonce l’inertie, l’indolence des Québécois

, par Jean Provencher

Le journaliste a envie de secouer. Selon lui, les Québécois sont de grands enfants qui se bercent, manquent de vie, et ne sont pas conscients du temps qui passe. L’hebdomadaire Le Monde illustré reproduit son propos le 6 juillet 1889. Les Américains sont déjà vieux à notre âge ; ils ont tous les défauts d’un excès […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/07/0...