Assermentation des ministres du nouveau cabinet du premier ministre Lucien Bouchard

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Outre Bouchard au poste de premier ministre, le cabinet se compose de Bernard Landry (vice-premier ministre, ministre d’État à l’Économie et aux Finances, ministre de l’Industrie et du Commerce et ministre des Finances), Pauline Marois (ministre d’État à la Santé et aux Services sociaux, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre de la Famille et de l’Enfance), Jacques Léonard (ministre d’État à l’Administration et à la Fonction publique, ministre délégué à l’Administration et à la Fonction publique et président du Conseil du Trésor), Louise Harel (ministre d’État aux Affaires municipales et à la Métropole, ministre des Affaires municipales et de la Métropole et ministre responsable des Aînés), François Legault (ministre d’État à l’Éducation et à la Jeunesse, ministre de l’Éducation et vice-président du Conseil du Trésor), Diane Lemieux (ministre d’État au Travail et à l’Emploi, ministre du Travail et ministre responsable de l’Emploi), Guy Chevrette (ministre des Transports, ministre délégué aux Affaires autochtones, ministre responsable de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la Réforme électorale et président du Comité de législation), Jacques Brassard (ministre des Ressources naturelles et ministre responsable de la Réforme parlementaire), Louise Beaudoin (ministre des Relations internationales, ministre responsable de la Francophonie et ministre responsable de la Charte de la langue française), Jean Rochon (ministre responsable de la Recherche, de la Science et de la Technologie), Rémy Trudel (ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation), Serge Ménard (ministre de la Sécurité publique), Linda Goupil (ministre de la Justice et ministre responsable de la Condition féminine), Paul Bégin (ministre de l’Environnement), Robert Perreault (ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration), Agnès Maltais (ministre de la Culture et des Communications), André Boisclair (ministre de la Solidarité sociale), Rita Dionne-Marsolais (ministre du Revenu), Jean-Pierre Jolivet (ministre des Régions), Nicole Léger (ministre déléguée à la Famille et à l’Enfance), Guy Julien (ministre délégué à l’Industrie et au Commerce), Joseph Facal (ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes), Maxime Arseneau (ministre délégué au Tourisme), David Cliche (ministre délégué à l’Autoroute de l’information et aux Services gouvernementaux), Gilles Baril (ministre délégué à la Santé, aux Services sociaux et à la Protection de la Jeunesse) et Jacques Baril (ministre délégué aux Transports). Fait à noter, c’est la première fois que des femmes occupent les postes de ministre de la Justice et de ministre des Affaires municipales.Outre Bouchard au poste de premier ministre, le cabinet se compose de Bernard Landry (vice-premier ministre, ministre d’État à l’Économie et aux Finances, ministre de l’Industrie et du Commerce et ministre des Finances), Pauline Marois (ministre d’État à la Santé et aux Services sociaux, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre de la Famille et de l’Enfance), Jacques Léonard (ministre d’État à l’Administration et à la Fonction publique, ministre délégué à l’Administration et à la Fonction publique et président du Conseil du Trésor), Louise Harel (ministre d’État aux Affaires municipales et à la Métropole, ministre des Affaires municipales et de la Métropole et ministre responsable des Aînés), François Legault (ministre d’État à l’Éducation et à la Jeunesse, ministre de l’Éducation et vice-président du Conseil du Trésor), Diane Lemieux (ministre d’État au Travail et à l’Emploi, ministre du Travail et ministre responsable de l’Emploi), Guy Chevrette (ministre des Transports, ministre délégué aux Affaires autochtones, ministre responsable de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la Réforme électorale et président du Comité de législation), Jacques Brassard (ministre des Ressources naturelles et ministre responsable de la Réforme parlementaire), Louise Beaudoin (ministre des Relations internationales, ministre responsable de la Francophonie et ministre responsable de la Charte de la langue française), Jean Rochon (ministre responsable de la Recherche, de la Science et de la Technologie), Rémy Trudel (ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation), Serge Ménard (ministre de la Sécurité publique), Linda Goupil (ministre de la Justice et ministre responsable de la Condition féminine), Paul Bégin (ministre de l’Environnement), Robert Perreault (ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration), Agnès Maltais (ministre de la Culture et des Communications), André Boisclair (ministre de la Solidarité sociale), Rita Dionne-Marsolais (ministre du Revenu), Jean-Pierre Jolivet (ministre des Régions), Nicole Léger (ministre déléguée à la Famille et à l’Enfance), Guy Julien (ministre délégué à l’Industrie et au Commerce), Joseph Facal (ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes), Maxime Arseneau (ministre délégué au Tourisme), David Cliche (ministre délégué à l’Autoroute de l’information et aux Services gouvernementaux), Gilles Baril (ministre délégué à la Santé, aux Services sociaux et à la Protection de la Jeunesse) et Jacques Baril (ministre délégué aux Transports). Fait à noter, c’est la première fois que des femmes occupent les postes de ministre de la Justice et de ministre des Affaires municipales. Source : Le Devoir, 16 décembre 1998, p.A1-A3.
http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...