Atteinte de la parité entre le dollar canadien et le dollar américain

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Seul pays du G8 à réaliser des surplus sur une base annuelle, le Canada voit sa devise effectuer un rattrapage progressif par rapport au dollar américain entre 2002 et 2007. Après avoir glissé jusqu’à un creux de 62 cents pour 1 dollar américain, le huard effectue une remontée importante. Les excédents budgétaires réalisés par ses gouvernements, une dépréciation du dollar américain et une hausse du prix des valeurs premières (le baril de pétrole dépasse les 80$ en 2007), favorisent ce redressement qui va en s’accélérant au cours de l’année 2007. Porté par les performances de l’économie albertaine, principal exportateur de pétrole du pays, le huard passe de 84,5 cents pour 1 dollar US en janvier 2007 à la parité, en septembre de la même année. Il s’agit d’une première depuis novembre 1976. Si ce mouvement à la hausse témoigne de la vigueur de l’économie canadienne, la vitesse à laquelle il s’est produit sème aussi des inquiétudes. C’est particulièrement vrai pour les manufacturiers qui exportent une part importante de leur production et qui ont vu s’estomper, en l’espace de quelques années, l’avantage concurrentiel que leur procurait une devise faible par rapport au dollar américain. Cette parité, qui pourrait se maintenir et même se transformer en léger avantage canadien selon les analystes, risque aussi d’affecter l’industrie touristique du pays au profit de celle des États-Unis. Seul pays du G8 à réaliser des surplus sur une base annuelle, le Canada voit sa devise effectuer un rattrapage progressif par rapport au dollar américain entre 2002 et 2007. Après avoir glissé jusqu’à un creux de 62 cents pour 1 dollar américain, le huard effectue une remontée importante. Les excédents budgétaires réalisés par ses gouvernements, une dépréciation du dollar américain et une hausse du prix des valeurs premières (le baril de pétrole dépasse les 80$ en 2007), favorisent ce redressement qui va en s’accélérant au cours de l’année 2007. Porté par les performances de l’économie albertaine, principal exportateur de pétrole du pays, le huard passe de 84,5 cents pour 1 dollar US en janvier 2007 à la parité, en septembre de la même année. Il s’agit d’une première depuis novembre 1976. Si ce mouvement à la hausse témoigne de la vigueur de l’économie canadienne, la vitesse à laquelle il s’est produit sème aussi des inquiétudes. C’est particulièrement vrai pour les manufacturiers qui exportent une part importante de leur production et qui ont vu s’estomper, en l’espace de quelques années, l’avantage concurrentiel que leur procurait une devise faible par rapport au dollar américain. Cette parité, qui pourrait se maintenir et même se transformer en léger avantage canadien selon les analystes, risque aussi d’affecter l’industrie touristique du pays au profit de celle des États-Unis. Source : La Presse, 21 septembre 2007, p. 1 et A12. Le Devoir, 21 septembre 2007, p. 1 et A10 ; 22 et 23 septembre 2007, p. B1 et B8, Cahier Affaires p. 1 et 3. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie-Affaires/2007/09/20/001-euro-dollar-jeudi.shtml?ref=rss  ;
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/dollar/parite.shtml

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...