Attentats terroristes aux États-Unis mettant les gouvernements du Québec et du Canada sur un pied d’alerte

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les tours jumelles du World Trade Center sont la cible de deux avions de ligne américaines pris en otage par des pirates de l’air. Les flammes ayant raison des deux tours, elles s’effondrent quelques heures après l’impact. Un autre avion cible le Pentagone. Les vols sont interrompus quelques jours aux États-Unis de même qu’au Canada. Le Québec et le Canada demeurent sur un pied d’alerte. Le jour même de l’attentat, la tour de la Bourse de Montréal, la Place Ville-Marie et le 1000 de la Gauchetière sont évacués par mesure de sécurité. Les nombreux appels à la bombe survenus à la suite de ces événements vont garder les autorités québécoises en haleine pendant plusieurs semaines.Les tours jumelles du World Trade Center sont la cible de deux avions de ligne américaines pris en otage par des pirates de l’air. Les flammes ayant raison des deux tours, elles s’effondrent quelques heures après l’impact. Un autre avion cible le Pentagone. Les vols sont interrompus quelques jours aux États-Unis de même qu’au Canada. Le Québec et le Canada demeurent sur un pied d’alerte. Le jour même de l’attentat, la tour de la Bourse de Montréal, la Place Ville-Marie et le 1000 de la Gauchetière sont évacués par mesure de sécurité. Les nombreux appels à la bombe survenus à la suite de ces événements vont garder les autorités québécoises en haleine pendant plusieurs semaines. Source : Le Devoir, 12 septembre 2001, p.A1.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...