Attribution du prix Calixa-Lavallée par la Société Saint-Jean- Baptiste

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Gagnante du prix de l’académie Charles-Cros en 1970, Pauline Julien
est devenue, depuis ses débuts dans la chanson au cours des années 60, une des interprètes les plus populaires du Québec. Femme de passion, Julien s’affiche également en faveur de l’indépendance politique du Québec, cause pour laquelle elle milite activement. Très honorée de ce prix, elle déclare que « mon travail est, je crois, bon et honnête aujourd’hui, je pense aussi qu’il en était de même hier, par le passé, mais on ne sait pas ce qu’il adviendra demain. En ce sens, l’attribution de ce prix de musique Calixa-Lavallée m’encourage à persister dans la même voie ; mais j’ai été surprise parce que je ne suis pas habituée à recevoir des prix. »Gagnante du prix de l’académie Charles-Cros en 1970, Pauline Julien
est devenue, depuis ses débuts dans la chanson au cours des années 60, une des interprètes les plus populaires du Québec. Femme de passion, Julien s’affiche également en faveur de l’indépendance politique du Québec, cause pour laquelle elle milite activement. Très honorée de ce prix, elle déclare que « mon travail est, je crois, bon et honnête aujourd’hui, je pense aussi qu’il en était de même hier, par le passé, mais on ne sait pas ce qu’il adviendra demain. En ce sens, l’attribution de ce prix de musique Calixa-Lavallée m’encourage à persister dans la même voie ; mais j’ai été surprise parce que je ne suis pas habituée à recevoir des prix. » Source : Le Devoir, 7 janvier 1975, p.3. L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.1334-1335.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...