Au bout du monde

, par Jean Provencher

Le réalisateur Alain Tanner, que j’aime beaucoup, a produit un jour un film qui ne cassait rien : Le Milieu du monde. Quelque part, me semble bien en 1974. C’est qu’il y aurait un endroit précis, en Suisse, qui est « le milieu du monde », qui divise les eaux en deux versants. Et Philippe Léotard, le héros [...]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2013/12/0...