Au temps de la montée des eaux du Saint-Laurent, les habitants de ce qui devient le quartier Saint-Philippe à Trois-Rivières commencent à craindre

, par Jean Provencher

Ce quartier à l’ouest du cœur de la ville, qui comprenait le terrain de la commune, payait souvent le prix d’une montée des eaux. En 1890, on s’inquiète encore une fois. Le 5 mars, l’hebdomadaire Le Trifluvien écrit : Les eaux continuent à monter dans le St-Laurent ; elles ont déjà atteint la hauteur des eaux hautes […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/03/0...