Au temps où les poètes d’ici chantaient la femme

, par Jean Provencher

Au tournant du 20e siècle, un peu avant, un peu après 1900, plusieurs journaux québécois diffusent dans leurs colonnes des poèmes. Et beaucoup de ces derniers tiennent du chant d’amour rédigé par un homme adressé à une femme dont nous ne connaissons qu’une initiale de son nom. Celui-ci est de J. W. Poitras. Extrait. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/04/2...