« Aube »

, par Jean Provencher

Un invisible oiseau dans l’air pur a chanté. Le ciel d’aube est d’un bleu suave et velouté. C’est le premier oiseau qui s’éveille et qui chante. Écoute ! les jardins sont frémissants d’attente. Écoute ! un autre nid s’éveille, un autre nid, Et c’est un pépiement éperdu qui jaillit. Qui chanta le […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/07/1...