Avant-première du documentaire « La journée d’un curé de campagne »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ce film porte un regard ethnologique sur un phénomène en voie de disparition : le curé de campagne. Plus précisément, on nous présente un de ces curés qui semble toujours vivre dans la pure tradition des décennies précédentes, où l’Église faisait foi d’autorité suprême. On visite le monde clos qui est son univers quotidien : église, presbytère, liturgie, rituels, accessoires, ministère, sermons, etc. À travers ses fonctions officielles, on cerne l’homme lui-même : Antonio Arsenault, curé de Saint-Séverin-de-Beauce, un homme effacé, un homme de coeur. L’avant-première de « La journée d’un curé de campagne » a lieu à Saint-Séverin-de-Beauce.Ce film porte un regard ethnologique sur un phénomène en voie de disparition : le curé de campagne. Plus précisément, on nous présente un de ces curés qui semble toujours vivre dans la pure tradition des décennies précédentes, où l’Église faisait foi d’autorité suprême. On visite le monde clos qui est son univers quotidien : église, presbytère, liturgie, rituels, accessoires, ministère, sermons, etc. À travers ses fonctions officielles, on cerne l’homme lui-même : Antonio Arsenault, curé de Saint-Séverin-de-Beauce, un homme effacé, un homme de coeur. L’avant-première de « La journée d’un curé de campagne » a lieu à Saint-Séverin-de-Beauce. Source : Site de l’Office national du film : http://cmm.onf.ca/

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...