Avant-première du film « Cruising Bar »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Quatre homme se préparent de diverses façons à la chasse aux conquêtes d’un soir dans les bars. Michel Côté tient les principaux rôles masculins dans cette comédie à sketches illustrant les différentes approches de la séduction masculine. Quatre semaines après sa sortie dans 17 salles du Québec, au début d’octobre, le film aura déjà rapporté 1 500 000 $ aux guichets, dont 374 000 $ pour la première semaine. Il s’agit d’un record pour un film de toute provenance au Québec. Au total, « Cruising Bar » rapportera 3 400 000 $ en salle, ce qui en fera le plus grand succès québécois au box office à la fin des années 80.Quatre homme se préparent de diverses façons à la chasse aux conquêtes d’un soir dans les bars. Michel Côté tient les principaux rôles masculins dans cette comédie à sketches illustrant les différentes approches de la séduction masculine. Quatre semaines après sa sortie dans 17 salles du Québec, au début d’octobre, le film aura déjà rapporté 1 500 000 $ aux guichets, dont 374 000 $ pour la première semaine. Il s’agit d’un record pour un film de toute provenance au Québec. Au total, « Cruising Bar » rapportera 3 400 000 $ en salle, ce qui en fera le plus grand succès québécois au box office à la fin des années 80. Source : Michel Jacques, Chronologie du cinéma québécois : les années 80, Québec, Botakap, 1993, p.46

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...