Avant-première du film « Sonatine »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le film est solidement ancré dans la réalité montréalaise (le port, le réseau de transport en commun) et met à profit une bande sonore riche pour décrire le désespoir de deux adolescentes qui préparent et mettent à exécution leur suicide dans l’indifférence générale. « Sonatine » remportera le Lion d’argent à Venise et le Génie de la meilleure réalisation. Il recevra un bon accueil de la critique, mais essuiera un cruel échec auprès du public : après seulement deux semaines d’exploitation, il sera retiré de l’affiche. Il n’aura rapporté qu’un peu plus de 6 000 $ aux guichets.Le film est solidement ancré dans la réalité montréalaise (le port, le réseau de transport en commun) et met à profit une bande sonore riche pour décrire le désespoir de deux adolescentes qui préparent et mettent à exécution leur suicide dans l’indifférence générale. « Sonatine » remportera le Lion d’argent à Venise et le Génie de la meilleure réalisation. Il recevra un bon accueil de la critique, mais essuiera un cruel échec auprès du public : après seulement deux semaines d’exploitation, il sera retiré de l’affiche. Il n’aura rapporté qu’un peu plus de 6 000 $ aux guichets. Source : Michel Coulombe et Marcel Jean, Le dictionnaire du cinéma québécois, Montréal, Boréal, 1988, p.272

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...